Marche anti – Malonda: l’AFDC-A aile Néné Nkulu invite ses militants à ne pas tomber dans le piège de Bahati

Par 24H.CD

Resté fidèle au Front Commun pour le Congo, le regroupement politique AFDC-A tenu par la ministre d’État, Néné Ilunga Nkulu désapprouve les marchés anti – Malonda qui ont occasionné des dégâts importants dans le pays.

Réuni le mardi, 14 juillet, le bureau politique de ce regroupement « condamne fermement les graves violations des droits humains survenues lors des manifestations du 9 juillet dernier en plein Etat d’urgence contre la COVID-19, occasionnant les pertes en vies humaines, la destruction méchante des plusieurs sièges des partis politiques membres du FCC dont le siège du Parti Travailliste, membre de l’AFDC-A ».

Révoltée par les incidents qui ont émaillé cette manifestation, l’AFDC-A réclame des poursuites judiciaires contre les auteurs des casses enregistrées.

« Le bureau politique demande à la justice de rétablir la paix sociale en condamnant les commanditaires afin de décourager ces genres des comportements barbares ».

Par ailleurs, ce regroupement demande à ses militants et cadres « de ne pas suivre les dissidents qui invitent anarchiquement les membres de notre Regroupement de prendre part aux manifestations visant à troubler l’ordre public ainsi qu’à déstabiliser les institutions légalement établies ».

Aussi rappelle -t-il, « la dissidence coordonnée par le Sénateur BAHATI LUKWEBO n’a pas une position fixe en ce sens qu’ils demandent à ses fidèles de participer aux marches organisées à la fois par l’UDPS mais aussi par LAMUKA. Ceci ressemble au phénomène « Caméléon politique » que nous devons décourager pour un changement de mentalité des politiques congolais ».

Dans la même déclaration, l’AFDC aile Néné Nkulu « demande aux cadres et militants de rester attentifs aux consignes qui leur seront communiquées incessamment sur la position officielle du FCC ».

Lire aussi

Partager

Articles récents