Éducation : « Nous n’avons pas besoin de l’approbation de qui que ce soit pour appliquer l’accord qui est en vigueur.. »( Ambongo)

Par ATIBU Gédéon

Le Cardinal Fridolin Ambongo refuse de se rétracter, nonobstant le tollé que sa décision de n’enrôler que les enseignants professant la Foi Catholique a suscité dans l’opinion publique en RDC.

Ce prélat catholique affirme sans peur d’être contredit que pour que ces écoles soient appelées conventionnées catholiques , elles doivent avoir une identité catholique.

« Nous n’avons pas besoin de l’approbation de qui que ce soit pour appliquer l’accord qui est en vigueur depuis pratiquement 50 ans », a réagi le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque métropolitain de Kinshasa.

 » Je vous renvoie à la convention signée avec l’État , il n’y a pas une autre source , a-t-il martelé.

Peu avant, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique , Willy Bakonga a déclaré que l’État congolais ne peut se consacrer à une politique de discrimination, avant de rappeler la laïcité qui existe en République Démocratique du Congo.

 » Peut-être on a dit des choses qu’il n’a pas dites. Je ne pense pas qu’un Cardinal qui est un homme de Dieu, qui rassemble tout le monde, peut aller jusqu’à discriminer le secteur de l’enseignement. Je pense qu’il y a beaucoup d’exagération de notre part aussi « , a-t-il insinué.

Toutefois, le patron de l’EPST avait promis de rencontrer le Cardinal Fridolin Ambongo pour évoquer la question. Cette énième déclaration en pompe est une réponse à Willy Bakonga avant la rencontre prochaine et à tous ceux qui défendent le contraire et illustrent combien le débat sera houleux.

Lire aussi

Partager

Articles récents