Culture : Tshala Muana serait victime d’un montage grotesque !

Par ATIBU Gédéon

La reine du Mutuatshi a recouvré sa liberté dans l’après-midi de ce mardi sous une petite pluie , après sa détention de 24 heures dans les geôles de la redoutée Agence Nationale de Renseignement ( ANR)

A la sortie du cachot , Tshala Muana à cœur ouvert a explique à la presse comment s’est déroulée son audition et les questions concernant son clip  » Ingratitude » de 6 minutes et 10 secondes.  » ces agents [ANR], m’ont dit qu’ils n’avaient pas de problème avec la chanson, mais ils s’opposaient aux images de la vidéo qui circule. J’ai dit que ce n’est pas moi. Ce clip là n’est pas de moi », a-t-elle déclaré.

Tshala Muana ajoute que les sociétaires des réseaux sociaux ont trafiqué le dit clip en y ajoutant des images qu’elle juge  » moins professionnelles et qui s’écartent du contexte ». Et ce , avant que la chanson soit soumise à la commission de censure.

Il faut noter que Tshala Muana était poursuivie pour avoir composé une chanson intitulée “Ing ratitude”. Le tube est perçu par les partisans de Félix Tshisekedi comme outrageant car l’artiste y évoque l’histoire d’un homme qui se distingue par son manque de reconnaissance.

Selon les défenseurs de cette thèse, Tshala Muana, réputée proche du FCC de Joseph Kabila, a voulu par ce morceau, jeter le discrédit sur le chef de l’État, accusé de violer l’accord signé avec son prédécesseur, Joseph Kabila.

Lire aussi

Partager

Articles récents