Présumés fonds publics injectés dans EGAL SARL : Noël Tshiani souhaite que le Procureur Général de la République se saisisse de ce dossier

Par ATIBU Gédéon

Ce candidat malheureux à la dernière présidentielle reste convaincu que des fonds publics ont été injectés pour créer la compagnie spécialisée dans l’agroalimentaire et la logistique EGAL SARL.

Pour Noël Tshiani ,  » la guerre pour un État de droit fonctionnel est enclenchée. Le Procureur Général de la République devrait initier des actions judiciaires contre EGAL et tous ceux qui ont bénéficié des fonds publics afin de faire entrer le peuple dans ses droits », a-t-il dit avec espérance.

Cet économiste aguerri croit savoir que l’entreprise ÉGAL a été créée avec un transfert de 42,9 millions de la BCC à la BGFI.

Ceci fait ” en réalité d’ÉGAL une entreprise publique créée avec des fonds publics mais qui profite aux privés « , d’où il faudrait des actions judiciaires contre Egal et voir comment nationaliser cette entreprise dans l’intérêt du pays et de sa population.

A titre indicatif , Égal qui a été présenté comme une société appartenant à la famille Kabila, a connu plusieurs ennuis cette année avec le nouveau pouvoir.

D’ailleurs, près de 3.000 tonnes de chinchards importés par l’entreprise sont bloqués sans raison valable au port de Matadi depuis plusieurs semaines. Une situation qui occasionne la rareté sur le marché de ces poissons très prisés par les congolais.

La fermeture de cette filière dans le Kongo-Central n’est pas sans conséquences directes. Dès janvier, plusieurs centaines d’employés seront envoyés en congé technique. La hiérarchie de la société menace même de fermer dautres succursales si la situation ne change pas.

Lire aussi

Partager

Articles récents