Conflit d’eaux entre Soudan et Égypte: Le Chef de la diplomatie soudanais sollicite les bons offices de Félix Tshisekedi

Par Jephte Matondo

L’heure de la guerre du Nil semble avoir sonnée. Le conflit couve depuis 2011 et le début de la construction du grand barrage Renaissance en Éthiopie.

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a reçu mardi 26 janvier le ministre des Affaires Etrangères soudanais, Gamarldine Ismaël.

Gamarldine Ismaël est venu solliciter l’arbitrage de Félix Tshisekedi, comme futur Président de l’Union Africaine, au sujet des eaux de Nil asséchées côté soudanais par la rétention du barrage.

La presse présidentielle a indiqué que le Soudan plaide pour une solution à l’amiable, et compte beaucoup sur l’avènement de Félix Tshisekedi à la tête de l’Union Africaine.

Le partage de milliards de mètres cubes d’eau du plus long fleuve au monde après l’Amazone. L’Égypte et le Soudan brandissent la menace d’un conflit armé pour préserver leurs intérêts alors que l’Éthiopie a entamé le remplissage de son barrage à 5 milliards de dollars avec le début de la saison des pluies en Afrique de l’Est.

Bien avant, le Chef de l’État avait reçu la Présidente de l’Éthiopie
Sahle-Work Zewde.

Notez que Félix Tshisekedi va président l’Union Africaine cette année.

Lire aussi

Partager

Articles récents