CHAN 2020 : Récit de la folle nuit des Léopards après le scandale Covid-19

Par Iragi Elisha

Le CHAN 2020 connaît un énorme tremblement de terre. Après l’annonce de 13 nouveaux cas de Covid-19 au sein du groupe de la RDC, les révélations rocambolesques tombent sur la folle nuit vécue par les Léopards. Retour sur les faits.

Tout commence dès midi au Cameroun lorsque la délégation de la RDC apprend via un des officiels camerounais que 13 joueurs sont positifs au Covid-19. Sonnés, le staff et le comité dirigeant de Léopards contactent alors la CAF pour éclaircir la polémique naissante à Douala. En réunion technique, le staff s’insurge alors qu’il n’ait pas été informé officiellement par voie de médecins de la CAF a renseigné Héritier Yindula, directeur de communication de Mazembe présent au Cameroun.

La confusion s’installe alors. Vers 17h heures locales, le staff apprend officiellement via la CAF les noms de 13 joueurs supposés positifs. Une demi-heure après, la FECOFA réagit par son responsable de l’équipe nationale Théo Binamungu en contestant les résultats reçus. « Nous avons eu des tests assez compliqués. On a eu un lot des joueurs positifs et des lots de jozurs douteux qui ne sont ni positifs ni négatifs. Ça nous a amené à réfléchir pour savoir dans quel laboratoire ça se fait. Le laboratoire dans le quel on nous a fait le test n’est pas celui qui le fait ce soir. Ce qu’il y a quelque chose qui n’a pas été correcte, » déclare-t-il alors.

Inévitable théorie de complot ?

Mais pourquoi la FECOFA conteste ? D’après les résultats de tests parvenus aux mains de dirigeants congolais, de ces 13 nouveaux cas, il faut ajouter les deux récemment positifs, et les cinq premiers testés avant même l’entrée de la RDC en compétition. Résultat, 20 membres de la délégation, 40 personnes, seraient alors positifs dont 17 joueurs ! Sachant que la RDC joue contre le pays organisateur ce samedi, personne n’est dupe côté congolais, on assure que les résultats sont manipulés par le laboratoire.

Apprenant la nouvelle, les supporters perdent patience. La théorie de complot évoquée depuis plusieurs reprend vie, de plus belles manières. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on entend les fans de la RDC qui s’insurgent contre le pays organisateur. « Depuis notre arrivée, ce ne sont que les joueurs congolais qui sont positifs au Covid-19 dit l’un des fans sur place. Nous sommes venus en une délégation de plus de 200 personnes sans que l’un d’entre nous ne soit testé positif. » Une autre fan se montre plus tranchante « les tests sont manipulés. Si le Cameroun veut remporter le CHAN sans jouer, ils n’ont qu’à l’annuler. »

La tension devenant insupportable, la CAF dépêche en urgence sa commission médicale à l’hôtel Onomo de Douala où logent les Léopards. Il est alors 22h30, les jours sont calmés par le staff qui veut garder le contrôle de la situation. Des nouveaux prélèvements sont fait entre 23h et minuit pour que des échantillons soient envoyés dans un nouveau laboratoire, la FECOFA ayant exigé une contre-expertise. Pour s’assurer que tout se passe correctement, le médicin de l’équipe nationale est associé à la Commission médicale de la CAF. Vers 1h du matin, la délégation se dirige vers le laboratoire, au milieu de la nuit, alors que la délégation se dirige vers l’hôtel du Cameroun pour effectuer les prélèvements, on l’instruit de ne pas passer par l’hôtel des Lions indomptables. Situation d’autant plus incompréhensible que les deux équipes ont partagé le même hôtel pendant quelques jours en début de la compétition.

Arrivé au laboratoire désigné, personne jusqu’à 10h locales ne vient pour examiner les échantillons prélevés vendredi soir. A quelques heures du match, prévu à 19h UTC, aucun résultat officiel n’a été annoncé. Parmi les 20 cas au total, et les 17 joueurs positifs, les quatre gardiens sont tous concernés, pour le moment. Sans gardien, la CAF appliquerait alors le règlement concernant la compétition « l’équipe perdra par un forfait. » Pour le moment, nous n’en sommes pas là, mais plus très loin.

Lire aussi

Partager

Articles récents