RDC : une troisième vague des « Kulunas » attendue à Kaniama Kasese ce vendredi

Par Giibert Ngonga

L’opération du commissariat provincial de la police baptisée ”kifagiyo”, balaie en swahili, a encore permis à la Police Nationale Congolaise (PNC)/ Kinshasa de mettre la main sur 310 bandits urbains communément appelés ”Kulunas”.

Les autorités de la ville ont encore levé l’option de les transférer dès ce vendredi 26 mars 2021 au centre agricole de Kanyama Kasese dans la province de Haut-Lomami.

Ils font suivre la formation sur la rééducation, mais aussi et surtout travailler au Service Nationale avec les 610 autres qui s’y trouvent depuis longtemps.

L’annonce a été faite ce mercredi par le Général Sylvano Kasongo, commissaire de police de Kinshasa.

Téléphones, argent, sacs à mains ou au dos et les perruques des femmes sont les cibles principales des jeunes délinquants communément appelés « Kulunas » opérant à Kinshasa. Ces gangsters sèment terreur au siège des Institutions en République Démocratique du Congo.
Une situation d’insécurité que décrie plus d’une personne.

Plusieurs voix s’éteint levées pour dénoncer le premier transfert à Kaniama Kasese dans la province du Haut-Lomami des jeunes délinquants de Kinshasa, communément appelés « Kulunas ». Dans un communiqué de presse daté du mercredi 4 novembre 2020, l’Assemblée provinciale du Haut-Lomami s’était dit surprise par l’arrivée de ces jeunes à Kanyama Kasese sans que les autorités provinciales ne soient officiellement informées.

Lire aussi

Partager

Articles récents