Lualaba : Fifi Masuka conscientise les opérateurs miniers à la « culture fiscale »

Par 24H.CD

Le Vice-gouverneur et Gouverneur intérimaire du Lualaba multiplie des actions pour donner au Gouvernement provincial les moyens financiers pour son développement.

C’est ainsi qu’en présence d’une cinquantaine d’officiers supérieurs des FARDC et de la PNC , l’Autorité Provinciale , accompagnée de quelques membres de son gouvernement , a réuni dans la salle de conférence de l’hôtel du Gouvernement les opérateurs miniers.

Ces hauts responsables de l’armée et de la police ont été dépêchés par le Chef de l’État en réponse aux multiples plaintes des miniers sur la présence irrégulière des éléments des FARDC et de la PNC sur les sites miniers. La délégation était composée entre autres du Général Major Morisho Franck , du premier Avocat Général-Major Ilunga Dikita, Directeur de Cabinet de l’inspecteur Général des FARDC.

Fifi Masuka Saini a attiré l’attention des uns et des uns à suivre les voies officielles pour le paiement des taxes et à se départir d’anciennes méthodes du trafic d’influence pour échapper aux obligations fiscales.

Pour l’Autorité Provinciale , il est en effet anormal que 20% du cobalt produit dans le monde provienne du Lualaba d’une part et que d’autre part sa population manque d’infrastructures viables.

Le Ministre Provincial de l’intérieur Déodat Kapenda a relayé l’Autorité Provinciale à ce sujet. L’Avocat Général à l’Auditorat Général a interpellé les responsables de l’Armée et de la police qui exploitent abusivement leurs éléments en les plaçant dans les carrés miniers sous peine de poursuites judiciaires.

L’Autorité Provinciale s’est aussi adressée à tous les autres intervenants les invitant à se conformer aux nouvelles instructions pour ne pas subir la rigueur de la loi. Plusieurs camions contenant des minerais sont déjà saisis et immobilisés au Gouvernement du Lualaba par absence des documents exigés.

D’un ton ferme , le Gouverneur intérimaire n’entend pas reculer dans sa lutte contre les antivaleurs dans le secteur minier.

Les participants ont eu l’occasion de poser des questions pour être fixés sur les nouveaux vents du Gouvernement visant la transparence dans la gestion de la chose publique pour le bien-être du peuple comme le veut Félix Tshisekedi.

Lire aussi

Partager

Articles récents