Usurpation d’identité de Guelord Kanga : La RDC a « la conscience tranquille et s’attend à un aboutissement heureux »

Par Gédéon ATIBU

La RDC avait saisi la CAF au sujet de l’usurpation d’identité de Guelord Kanga de la sélection gabonaise en présentant preuves à l’appui différentes pièces du joueur à l’instance dirigeante du football africain.

Obligée d’en convaincre la CAF en s’en tenant aux éléments et arguments musclés comme l’a fait sa consœur FECOFA; la FEGAFOOT est sortie du fair-play sportif « en empruntant une vilaine piste des qualificatifs sulfureux , proches de l’injure facile», regrette là FECOFA.

En considération de cette réplique quasiment déconcertante du Gabon, la FECOFA dit « se refuser de toute communication ou commentaire de quelque nature que ce soit en rapport à son recours à la CAF».

Ainsi, la FECOFA sûre de son argumentaire et éléments contenus dans son dossier de dénonciation à la CAF « a la conscience tranquille et s’attend à l’aboutissement heureux de cette affaire pour que soient préservés l’équité, l’éthique morale et la loyauté dans nos pratiques footballistiques » sur le continent.

Après le dossier Sierra Leone – Bénin, la nouvelle Confédération Africaine de Football (CAF) fait face à une patate chaude. Une affaire qui pourrait voir le Gabon manquer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, (CAN 2021).

Ayant acquis sa qualification sur le terrain, le Gabon peut ne pas jouer la CAN 2021 au Cameroun. La Fédération Congolaise de football (FECOFA) vient de déposer une plainte pour fraude contre la fédération gabonaise de football (FEGAFOOT).

Lire aussi

Partager

Articles récents