Insécurité au Nord-Kivu et Ituri : l’armée régulière promet de « neutraliser » tous les groupes armés

Par Gilbert Ngonga

Le porte-parole des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le Général Richard Kasonga, a dans une conférence de presse tenue ce merdi dans la soirée, pour sensibiliser l’ensemble de la population autour de l’état de siège proclamé par le Chef de l’État, promis de neutraliser tous les groupes armés qui sèment la terreur dans la partie Est de la RDC, en général, et au Nord-Kivu et Ituri en particulier.

« Nous voulons les contraindre à se rendre ou nous allons les neutraliser définitivement et nous en avons les moyens » a dit le Général Kasonga, qui estime que les forces armées n’ont pas vocation à faire des discours, elles sont plutôt dans l’action.

« Nous n’allons pas trahir la nation, nous exécuterons la mission qui nous a été confiée », a t-il rassuré avant d’annoncer qu’aucun chiffre n’a été avancé sur le coût de ces opérations.

Notez que l’état de siège est proclamé sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu et de l’Ituri pour une période de 30 jours à partir de jeudi 6 mai. Les autorités civiles de ces deux provinces en proie à l’insécurité grandissante et criante depuis près de 20 ans « seront remplacées par les militaires ».

D’après l’ordonnance présidentielle lue à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), ces deux provinces seront dirigées respectivement par un gouverneur militaire et un vice gouverneur policier pendant l’état de siège.

Lire aussi

Partager

Articles récents