C1 UEFA : Riday Mahrez, le bourreau du PSG en demi-finales

Par 24H.CD

Natif du Val-d’Oise, Riyad Mahrez a propulsé Manchester City en finale de la Ligue des champions (4-1 score cumulé), mardi lors de la demi-finale retour.

L’international algérien a déjà fait couler le PSG d’un coup franc chirurgical, son exercice fétiche, lors de la demi-finale aller disputée à Paris avant de récidiver une semaine après.

Il fallait le voir pour le croire. Et le plus frustrant, à ce moment, est que le leader de Premier League a trouvé la faille sur sa première opportunité. Après une relance splendide d’Ederson, et un centre de Zinchenko et un coup de billard dans la surface, Riyad Mahrez a hérité du ballon pour ouvrir le score d’un tir croisé (1-0, 11e). Unique occasion franche des locaux avec un nouveau tir dangereux du champion d’Afrique, repoussé cette fois-ci par Keylor Navas, en fin de première période (45e). Paris avait les moyens de changer son destin. Parce que Paris le méritait.

Et les Parisiens n’ont pas changé de cap au retour des vestiaires, bien que City ait tenté d’intensifier son pressing. Le premier quart d’heure de ce second acte a certainement été le tournant de la rencontre. Les hommes de Pochettino ont eu les situations de décalage pour inscrire ce petit but qui créerait un contexte fou, mais ils n’ont pas fait les bons choix. Dès lors, tout s’est écroulé comme un château de cartes, avec un deux coups fatals sur la tête.

Le deuxième but de Riyad Mahrez, déjà, à la conclusion d’un nouveau contre clinique (2-0, 63e). L’expulsion d’Angel Di Maria, ensuite, pour un geste d’humeur sur Fernandinho, comme pour symboliser le manque de maîtrise émotionnelle face au vice de l’adversaire. La fin de match a été confuse et électrique, Navas évitant le 3-0 à plusieurs reprises sous le regard affecté de Kylian Mbappé, bonnet vissé sur la tête. L’addition est lourde. Difficile à avaler. Après avoir atteint une seconde fois le dernier carré, ce PSG, qui a montré tant de personnalité, continue de la payer pour apprendre.

Le bourreau du PSG quant qui a marqué 3 buts décisifs sur les 4 de Manchester City a eu l’occasion de prouver l’étendue de ses progrès. Aujourd’hui, le Francilien est un des leaders techniques de Manchester City. Pour atteindre ce niveau, il a fait preuve de résilience. De ses débuts à Quimper en CFA jusqu’à l’Etihad Stadium, l’ailier est toujours parvenu à s’imposer.

Manchester City jouera donc sa première finale des champion’s League le 29 mai prochain contre le vainqueur de la deuxième affiche des semi-conducteurs entre Chelsea et le Real de Madrid (1-1) au match aller joué à Madrid.

Lire aussi

Partager

Articles récents