Kalemie : « Nous marchons pour exiger le respect de la constitution et la stabilité des institutions »( Société Civile)

Par Mandela LONGA

Le coordonnateur du cadre de concertation de la société civile du Tanganyika Modeste Kabazi vient au cours d’une interview exclusive accordée à la rédaction de 24H.CD de Fournir des précisions sur la démarche de la société civile.

Selon lui, l’objectif de ce regroupement des membres de la société civile du Tanganyika est simplement d’exiger « Le respect de la constitution et de lois du pays, la cohésion nationale et la stabilité des institutions provinciales. »

Modeste Kabazi précise que dès lors que la mairie l’a contacté pour annoncer qu’elle n’autorisait pas la marche argumentant que le moment ne s’y prêtait pas , il est allé demandé à ses membres de rentrer à la maison.

Mais pendant qu’il devait rejoindre tous les groupes des marcheurs, « la police m’a intercepté, gazant au passage un de mes compagnons » dit-il.


Cette marche de la société civile du Tanganyika intervient à un moment où la province du Tanganyika est au cœur des tensions politiques.

« Quand on dit respect de la constitution et des lois du pays, il y a en filigrane, la situation politique actuelle de la province .La politique ne doit pas désunir les tanganyikais et cette situation risque de mettre en mal,la cohabitation des communautés ! » ajoute Modeste Kabazi.

Pour lui, les élus doivent se mettre sur la voie de la légalité pour mériter la confiance du peuple.

Les députés de l’Union sacrée de la nation ont voté pour la destitution du gouverneur Zoé Kabila Mwanzambala.

Pendant ce temps,leurs collègues du Front Commun pour le Congo appellent au respect du règlement intérieur notamment dans la procédure de décheance des membres du bureau et celle qui a conduit à la destitution de Zoé Kabila et son gouvernement.
Pendant ce temps la société civile rappelle à chaque acteur concerné dans cette affaire à privilégier l’intérêt supérieur de la population.

Lire aussi

Partager

Articles récents