Tshiani tacle Matata :« Crier déjà à une injustice est un aveu d’échec et prédiction de culpabilité»

Par 24H.CD

Noël Tshiani s’est invité au débat sur la débâcle du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo dont Matata Ponyo serait l’auteur intellectuel, d’après les enquêtes de l’IGF menées sur ce Projet.

Ce candidat malheureux à la présidence de la République de 2018, croît savoir qu’il s’agit d’un « aveu d’échec et prédiction de culpabilité » lorsque l’inculpé parle déjà à haute voix d’une justice instrumentalisée alors qu’il a été premier Ministre de Kabila de 2012 à 2016 avec pleins pouvoirs à utiliser pour réformer la justice en RDC.

«Crier déjà à une justice instrumentalisée marque la méfiance à l’égard des institutions qu’il a lui même léguées au pays », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

L’ancien premier ministre sous Joseph Kabila qui dénonce le rapport de l’ IGF « truffé » selon lui, de « de mensoges » est accusé d’être l’auteur « intellectuel » de la débâcle, à travers la conception, la planification et les engagements pour paiement de plus de 83% des fonds décaissés directement au profit des comptes du partenaire sud-africain et de ses filiales logées en Afrique du Sud, ainsi qu’au profit de la société MIC Industries.

Pour rappel, Matata Ponyo est rentré, ce dimanche 9 mai à Kinshasa, déterminé à «  braver l’injustice» dont il se voit déjà victime. La justice devra attendre le feu vert du Sénat pour convoquer le Sénateur qui jouit des immunités parlementaires.

Lire aussi

Partager

Articles récents