Kinshasa : accusée d’avoir spolié des espaces publics, la responsable du marché de la Liberté révoquée

Par Gilbert Ngonga

N’ayant pas persuadé les députés provinciaux sur une question orale adressée par le député Armand Ifukieto, l’Assemblée provinciale de Kinshasa, a lors de la plénière ténue le lundi 10 mai 2021, révoqué la chargée de mission du marché de la liberté de Masina, Fatouma Manganza.

35 sur 40 députés provinciaux présents à la plénière ont voté pour sa révocation.

Désormais ancienne responsable du marché de la Liberté construit par l’ancien président Laurent Désiré Kabila, Fatouma Manganza est invitée à déposer dans 48heures sa démission auprès du gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila.

Cette Dame qui a dirigé le marché de la Liberté pendant 18 ans, a été reprochée par les élus provinciaux de la spoliation des espaces publics du marché aux profits des particuliers, les dettes évaluées à plusieurs milliers de dollars américains que le marché doit à la REGIDESO et à la SNEL, le manque de traçabilité des taxes perçues à travers les panneaux publicitaires ainsi que l’insalubrité.

Pour rappel de faits, le marché de la Liberté fut construit sous la présidence de Laurent-Désiré Kabila pour récompenser les habitants du district de Tshangu pour avoir résisté à l’agression des rebelles en août 1998.

Lire aussi

Partager

Articles récents