Leurs revendications « foulées au pied », les médecins menacent d’aller en grève à partir de ce lundi

Par Ivan Honoré

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 09 Juillet 2021, les structures syndicales des médecins de la RDC annoncent une grève générale dans les structures sanitaires publiques sur l’ensemble du pays.

Cette grève sera déclenchée au cas où le Gouvemement de la Rénublique ne répondait pas favorablement aux revendications des Médecins des Services Publics de l’Etat a l’expiration du préavis de gréve qui court jusqu’au samedi 10 juillet 2021.

A cette occasion, les modalités de cette grève prévoient du 12 au 17 Juillet 2021, un service minimum dont la sortie précoce des malades hospitalisés, gestion accélérée des malades en post opératoire, annulation des actes électifs programmés, suspension des consultations externes, prise en charge des urgences extrêmes uniquement.

D’après ce document consulté par 24H.CD, pandant le service minimum, les médecins oeuvrant dans les Centres de Traitement de riposte contre la COVID-19 doivent se conformer aux modalités de la grève.

Selon le même document, les Banques du sang vont rester opérationnelles et les médecins de la Présidence et des Cabinets Politiques doivent eux aussi se conformer aux modalités de la grève.

Notez qu’un protocole d’accord a été récemment signé entre les structures syndicales des médecins de la République Démocratique du Congo et le Gouvernement central.

L’exécutif central avait résolument décidé de répondre aux différentes revendications des blouses blanches, notamment le paiement des frais de fonctionnement, et des primes des risques. Aux dernières nouvelles, aucune promesse du gouvernement des « Warriors » n’a été tenue jusque-là.

Lire aussi

Partager

Articles récents