En visite à l’université de Kalemie, le gouverneur intérimaire du Tanganyika prêche l’apolitisme

Par Mandela LONGA

Samba Kayabala Moni, gouverneur intérimaire de la province du Tanganyika est allé palper du doigt les difficultés auxquelles est confrontée cette institution publique d’enseignement supérieur et universitaire.

Samedi 17 juillet 2021, le chef de l’exécutif provincial, a dans son speech tenu dans l’amphithéâtre de l’UNIKAL rendu hommage au chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour ses efforts d’amélioration des conditions dans les milieux universitaires du pays.

Samba KAYABALA MONY a également parlé de l’apolitisme dans les universités et appelé les étudiants à l’unité et à la culture de la paix.

Et aux préoccupations soulevées par le corps académique, l’autorité provinciale a promis pour les unes de faire part au gouvernement central pour des solutions, en l’occurrence la question sur la mécanisation du personnel enseignant et à d’autres de trouver des solutions au niveau du gouvernement provincial.

Samba KAYABALA MONY a visité les différents chantiers où sont construits quelques auditoires et bureaux administratifs avant de visiter le laboratoire, et bien d’autres auditoires et bureaux du personnel académique de l’Unikal.
L’université de Kalemie a fait fasse par le passé à une conspiration des politiques qui ont instrumentalisé certaines personnes en portant des accusations contre les autorités académiques en vue d’obtenir leur départ.

Cependant, cette institution comme a pu le constater le gouverneur intérimaire du Tanganyika a des problèmes que gèrent les responsables académiques au quotidien ; problèmes en dépit desquels des initiatives courageuses sont en marche.

L’UNIKAL a depuis peu, lancé quelques chantiers qui ,une fois terminés, pourraient résoudre les problèmes liés à l’insuffisance d’auditoires.

Son recteur, le professeur Victor Kalunga Tshikala a également placé son institution sur l’orbite d’un jumelage avec des universités étrangères ; question de l’ouvrir au monde.

Pareil projet a attiré la curiosité des acteurs politiques qui ont voulu transformer l’UNIKAL en un lieu de règlements des comptes politiques.

Voilà pourquoi, le gouverneur intérimaire de cette province a voulu rappeler l’accompagnement des gouvernements provincial et central à toutes ces idées qui tendent à transformer positivement le secteur de la vie universitaire.

Lire aussi

Partager

Articles récents