Haut-Katanga : pour avoir bastonné les exploitants artisanaux, deux militaires aux arrêts

Par Gilbert Ngonga

Dans un communiqué rendu public ce samedi, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo(FARDC), portent à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale qu’elles condamnent avec véhémence le comportement pour le moins inadmissible et intolérable affiché par deux exploitants chinois à l’endroit des compatriotes dans la Province du Haut-Katanga en date du 20 Juillet 2021.

À en croire l’armée congolaise, deux chinois ont utilisé deux militaires des FARDC pour bastonner et maltraiter des exploitants artisanaux congolais dans la mine appelée « COMIS » localisée à MUSONOYI.

Réagissant à ce traitement dégradant et humiliant infligé aux congolais, le Commandant de la 22me Région Militaire a procédé à l’arrestation, puis au transfert de ces deux militaires et de leurs complices chinois à la Justice Militaire.

Acheminés d’abord à la DGM avant d’être présentés à l’Auditorat Militaire, d’après cette documentation consultée par 24H.CD, ces deux chinois sont poursuivis pour incitation des militaires à commettre des actes contraires à leurs devoirs.

A cette occasion, renchérit ce communiqué, les Forces Armées rappellent aux militaires la portée réelle de leur mission constitutionnelle axée sur la protection des gens et de leurs biens jusque sacrifice suprême. Elles tiennent à préciser que tout militaire qui se laisserait embarquer dans une aventure analogue subira toute la rigueur de la loi.

Lire aussi

Partager

Articles récents