Désignation du Président de la CENI : Mboso joue à préserver la case

Par Olivier Rolland Tshimanga

En RDC, Christophe Mboso N’kodia, Président de la chambre basse du parlement, est sollicité pour offrir son arbitrage entre les confessions religieuses afin que celles-ci reviennent toutes à la table des négociations pour finaliser la procédure de désignation du Président de la centrale électorale.

En effet, au lendemain des discussions entamées par les confessions religieuses pour parvenir à la désignation du nouveau Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante [CENI], lesquelles n’ont pu aboutir à une décision finale concertée et commune, poussant ainsi les chefs religieux à se séparer en queue de poisson au siège de la CENCO, le Président de la chambre basse du parlement, Christophe Mboso N’kodia a, tour à tour, reçu, d’abord la délégation conjointe Église Catholique et Église Protestante, puis la délégation de six (6) autres confessions religieuses, ce mercredi 28 juillet 2021, au Palais du Peuple.

Si la première délégation, celle de l’église catholique et de l’église protestante ne s’est pas livrée à la presse pour une quelconque déclaration, la deuxième délégation quant à elle, conduite par le prophète Israël Dodo Kamba, a accordé une interview à la presse et a sollicité l’arbitrage du Président de l’Assemblée Nationale pour réunir les Chefs religieux une fois de plus afin de poursuivre les pourparlers visant à designer le candidat Président de la CENI.

 » La divergence c’est la règle de la démocratie. En réalité, nous ne sommes pas obligés de regarder à la même direction, mais cela ne veut pas dire que nous sommes divisés. On reste unis et on continue ensemble. On peut ne pas se mettre ensemble pour cette raison [désignation du président de la CENI] mais pour le reste de choses, on est ensemble et on restera ensemble « , a déclaré le prophète Israël Dodo Kamba.

Et d’ajouter :  » Nous avons trouvé une solution, nous avons travaillé. Et déjà en ce qui nous concerne, nous avons vidé cette matière, maintenant il est question que les autres se rejoignent à nous pour que nous puissions travailler ensemble pour compléter le reste de la matière « , conclut-il.

Pour rappel, selon les prévisions, le candidat Président de la CENI désigné par les confessions religieuses devrait être connu en principe depuis le mardi 27 juillet, mais fort malheureusement les chefs religieux n’avaient pas dégager la fumée blanche.

Lire aussi

Partager

Articles récents