Présidence de la CENI : des soupçons de corruption pèsent sur le « régime Tshisekedi »

Par Gilbert Ngonga

Les Chefs des confessions religieuses sont-ils prêts à céder aux tentatives de corruption ?

Dans sa correspondance aux 7 autres chefs religieux, Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a fait des révélations fracassantes.

Cet homme de Dieu révèle des tentatives de corruption pour faire passer le candidat X “présenté comme candidat du pouvoir en contrepartie d’une jeep l’autre à l’hôtel Beatrice une somme colossale ».

D’après des sources concordantes, Utembi a proposé au vu des griefs formulés contre les deux derniers candidats Kadima et Ebotoko, de les écarter et de chercher une troisième voie.

Les Chefs spirituels vont se rencontrer ce vendredi au siège de la CENCO pour trouver un consensus autour du futur président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

D’après l’église protestante, la rencontre d’aujourd’hui est un pari d’un plus large consensus, pour celui qui devra diriger le bureau de la CENI.

L’église du Christ au Congo exige aux Chefs religieux de donner au peuple Congolais quelqu’un qui inspirera confiance, et qui sera capable d’aider le Congo à consolider la démocratie.

Lire aussi

Partager

Articles récents