Attaque de la résidence du Cardinal Ambongo : Voici la réaction de la Chancellerie

Par Olivier Rolland Tshimanga

En RDC, l’église catholique serait-elle une bette noire pour quelques officines politiques ?

Si pas plus tard qu’hier samedi 31 juillet 2021, l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi, Mgr Emmanuel Bernard Kasanda, dénonçait la profanation des objets sacrés et certaines paroisses dans la province Kasaï-Oriental ; ce dimanche 01 août 2021, c’est la chancellerie de l’archidiocèse de Kinshasa qui dénonce la violation dont a été victime l’archevêché de Kinshasa ainsi que la résidence du Cardinal Fridolin Ambongo.

En effet, une vingtaine de personnes ont pris d’assaut ce matin le Centre Lindonge, siège de l’archevêque de Kinshasa.

La réaction de la chancellerie de l’archidiocèse de Kinshasa ne s’est pas faite attendre.

Dans un communiqué daté de ce dimanche 1er août 2021, l’abbé Georges Njila, Secrétaire-Chancelier de l’archidiocèse de Kinshasa a, avec grande peine, annoncé qu’un groupe de personnes, non autrement identifiées, s’est présenté à l’Archevêché de Kinshasa et à la résidence du Cardinal Ambongo, Archevêque Métropolitain de Kinshasa, scandant des chants et propos désobligeants et posant des actes de dégradation.

« Nous regrettons profondément cette attitude peu responsable. Nous mesurons et évaluons, sur tous les plans, ces actes que nous désapprouvons fermement ainsi que leurs conséquences », pouvons-nous lire.

Et de poursuit : « Aussi, invitons-nous tous les fidèles catholiques à rester extrêmement vigilants pour empêcher toute dégradation du patrimoine ecclésial et prudents pour ne pas se laisser influencer par personne ».

La chancellerie a remercié, les services de la Police nationale pour leur promptitude à disperser ces assaillants ; tous les fidèles catholiques ainsi que les personnes éprises de paix et de justice pour leur soutien moral au Cardinal Fridolin Ambongo ».

Il sied de préciser que ces derniers temps, le Cardinal Ambongo fait l’objet de plusieurs critiques des politiciens, à cause de ses prises de positions tranchantes. La position de l’église catholique quant à la désignation du nouveau Président de la CENI serait également l’une des raisons pour laquelle la résidence du Cardinal Fridolin Ambongo a été attaquée ce dimanche à Kinshasa.

Lire aussi

Partager

Articles récents