Tanganyika : Samba Kayabala veut ressusciter la Cimenterie de Kabimba.

Par Mandela LONGA

À 60 km de la ville de Kalemie ; Chef-lieu de la province du Tanganyika, se trouve un géant cimentier en veilleuse ; Interlac.

C’est en effet une grande société qui, depuis les années de l’indépendance de la République Démocratique du Congo a produit du ciment gris dans cette partie du pays.

Mais depuis une dizaine d’années ; Interlac n’existe plus que de nom. La production est à l’arrêt suite à la vétusté de ses machines.

Dans son meeting du 27 juillet 2021, le gouverneur intérimaire du Tanganyika Samba Kayabala Moni a promis de réveiller ce géant cimentier érigé au bord du majestueux lac Tanganyika.

De la parole à l’acte, samedi 31 juillet 2021 à bord de sa jeep 4×4 ,le Gouverneur intérimaire de la province du Tanganyika est arrivé à Kabimba, Chef-lieu du territoire de Kalemie situé à environ 60 km selon l’inforamtion livrée par la presse du Gouvernorat de Tanganyika.

Et après un bref entretien avec l’administrateur du territoire de Kalemie, le numéro un de la province du Tanganyika s’est livré à un face à face avec la population de cette cité.

La sécurité, les besoins sociaux de base et les obligations sociales de l’entreprise GLC Greats Lake cément, SAMBA KAYABALA MONI a indiqué au cours de ce meeting que les solutions étaient déjà trouvées.

D’une marche à pied jusqu’au site où GLC a amorcé les travaux d’envergure pour la construction d’une nouvelle usine du ciment, le Gouverneur intérimaire a longuement échangé avec les représentants de cette entreprise, avant de visiter différents sites où s’effectuent les travaux de terrassement pour la construction d’une centrale thermique pouvant alimenter la nouvelle usine de production du ciment à Kabimba.

Sur place, les ouvriers, main d’œuvre locale, sont à pied d’œuvre.
Au cours des échanges avec les chefs coutumièrs, la FEC et beaucoup d’autres couches de la population, Samba KAYABALA MONI a apporté le message de paix et du développement de la province du Tanganyika.

GLC emploie des centaines d’ouvriers composés d’une main d’œuvre locale pour le fonctionnement de la première usine déjà opérationnelle ainsi que la construction de la deuxième usine qui pourrait produire le premier sac de ciment d’ici la fin de l’année prochaine à fait savoir Li xi Jun, administrateur Directeur régional, cité par la presse du Gouvernorat au Tanganyika.

Lire aussi

Partager

Articles récents