Consommation de la drogue « bombée » : Les Ministres de la jeunesse et de la santé envisagent l’interdiction de sa commercialisation

Par Olivier Rolland Tshimanga

Le Ministre de la Jeunesse, Yves Bunkulu Zola a échangé ce mercredi 18 août 2021, avec son collegue du ministère de la santé publique, hygiène et prévention, Jean-Jacques Mbungani.

Les échanges entre les deux membres du gouvernement Sama Lukonde ont tourné sur la consommation en vogue des certains types de stupéfiants toxiques dont « bombée », par les jeunes kinois.

Cette situation préoccupe sérieusement le Ministre de la jeunesse qui a finalement décidé de prendre langue avec le patron de la santé publique en vue de mener une étude sur la drogue « bombée » consommée par la jeunesse de Kinshasa.

‹‹ Il était question pour moi de voir le Ministre de la santé ainsi que Mme. la vice Ministre de la santé pour échanger sur la question qui nous préoccupe, nous, au niveau de la jeunesse, c’est la consommation d’un certain type de stupéfiant ce dernier temps appelé « Bombée », au niveau de la ville de kinshasa mais aussi au niveau de la province du Nord-Kivu, il y a également la consommation depuis un certain moment de ce qu’on appelle « Nvuke » qui est une plante qu’on consomme par inhalation. Et avec le ministre de la santé, nous avons étudier les possibilités de pouvoir mener des recherches pour savoir d’abord la constitution de ces différentes drogues mais aussi de mettre en place une commission qui devra travailler pour qu’ensemble, nous puissions sortir ces jeunes qui se sont lancés dans cette nouvelle industrie de la consommation de la drogue à travers le programme national de lutte contre la drogue qui se trouve au niveau du ministère de la santé ››, a déclaré Yves Bunkulu Zola, Ministre de la jeunesse en RDC, au sortir de l’audience avec son collegue de la santé.

Sachez que « Bombée » est une forme de drogue extraite. Elle est issue des résidus de tuyaux d’échappement qui sont constitués du monoxyde de carbone, du monoxyde d’azote ainsi que de l’oxyde de souffre, et l’association de tous ces constituants n’est pas bonne pour la consommation.

Lire aussi

Partager

Articles récents