CENI : Pour l’ECC, le PV déposé par les six confessions religieuses n’a aucune valeur juridique

Par Ivan Honoré Mudiangombe

Le PV déposé par les six confessions religieuses à l’absence de l’église Catholique et l’ECC portant désignation de leurs délégués au bureau de la CENI, n’a aucune valeur juridique, d’après l’église du Christ au Congo (ECC).

‹‹ En principe, le soi-disant PV et l’acte de son dépôt n’ont aucune valeur juridique. Tout est fait dans l’illégalité. L’AN devra être prudente en vue d’éviter d’endosser une crise au sein des institutions. Rejeter ce PV pour permettre un plus large consensus, c’est la bonne part ››, fait savoir l’ECC.

D’après elle, Il y a encore eu trop de mots lors de la tentative tumultueuse de justification par leurs pairs pour ce qui est de la désignation du Président de la CENI.

L’église du Christ au Congo, qui s’est rallié à la CENCO rappelle que sur le plan juridique, le groupe de six confessions religieuses n’existe pas et leur décision n’est peut être prise en considération car la nouvelle loi électorale exige que le Président de la CENI ait une expertise avérée.

‹‹ Juridiquement, le G6 n’existe pas. Sauf si chaque confession allait de manière autonome. L’article 10 de la Loi portant organisation et fonctionnement de la CENI exige que la commission qui doit présenter le candidat Président ait une expertise électorale avérée ››, précise l’église du Christ au Congo

Il faut rappeler que malgré des délais à deux reprises accordés aux confessions religieuses pour trouver leurs délégués à envoyer au Bureau de la CENI, l’église Catholique et l’ECC qui exigent le consensus dans ce processus ont saisi le Chef de l’État Félix Tshisekedi pour solliciter son arbitrage, pendant que les six autres ne jurent que par l’entérinement de la candidature de Denis Kadima et ont même déposé leur PV.

Lire aussi

Partager

Articles récents