Ceni : la mission de bons offices du cadre de concertation de la société civile « accouche d’une souris »

Par Gilbert Ngonga

La mission de bons offices menée par le cadre de concertation de la société civile a accouché d’une souris.

Cette structure a peiné à convaincre les confessions religieuses à dégager un concessus autour de leurs candidats présidents à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), et délégués à la plénière.

Le coordinateur de la maison de la société civile, membre de la délégation qui a rencontrée les composantes de chaque parties prenantes appelle à la concession.

« En ce qui concerne la CENI, nous avons avec d’autres partenaires mis en place une mission de bons offices qui a eu le privilège de rencontrer toutes les parties prenantes au processus électoral. Cette mission a aujourd’hui fait sa restitution, et compte tenu de son rapport, nous envisageons aller à la vitesse supérieure. Et donc toute la société, nous allons encore nous retrouver pour paufiner des nouvelles stratégies de travail, afin de sauver le processus électoral encours », a déclaré Jean René Sudi.

Notez que sur les 8 confessions religieuses, 6 portent Dénis Kadima à la tête de la CENI, et deux autres, Église du Christ au Congo et l’Eglise catholique boudent la désignation de celui-ci, qui serait proche du pouvoir en place.

Lire aussi

Partager

Articles récents