Lubero : La société civile alerte sur des barrières illégales érigées par les maï maï

Par Ivan Honoré

La société civile du territoire de Lubero dans la province du Nord-Kivu alerte sur la présence des barrières illégales érigées par les miliciens Maï Maï dans certaines localités de cette entité contre les agriculteurs du café et manioc.

D’après société civile locale, une taxe allant de
5000 à 10.000 FC est imposée aux agriculteurs des café et manioc par les miliciens mai mai Kadila dans plusieurs villages de ces entités, notamment Vyangungu, Kasoso, Kitecha, Kabenete, Kazaroho, et Kahwa Kitsombiro.

Selon les informations fournies par elle, celui qui ne s’acquitte pas de cettte taxe est soumis à des tortures après l’arrestation et la saisie des produits agricoles.

Par ailleurs, les habitants en général et les cultivateurs en particulier demandent l’intervention des autorités provinciales pour mettre fin à ce qu’ils qualifient de l’esclavage, pendant cette période de l’État de siège.

Lire aussi

Partager

Articles récents