Covid-19 : Tshisekedi plaide pour la mobilisation de 100 milliards de droits de tirage spéciaux pour l’Afrique

Par Ivan Honoré

Lors de son discours à l’ONU le mardi 21 septembre à New York aux États-Unis d’Amérique, le Président de la RDC et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi a déploré la baisse généralisée des activités économiques en Afrique, par les populations les plus vulnérables dont les femmes et les enfants suite à la pandémie de Covid-19.

A ce titre, l’Union Africaine (UA) salue toutes initiatives portant sur le financement des économies africaines affectées par la Covid-19 notamment celles du G20 sur la suspension du service de la dette et du cadre commun pour la restructuration de la dette.

Par ailleurs, Félix Tshisekedi revèle que les 33 milliards de Droits de tirage spéciaux (DTS) alloués à l’Afrique dans ce cadre sont insuffisants au regard de l’immensité de ses besoins de relance économique.

C’est pourquoi, a-t-il plaidé, « Il est nécessaire que les Nations-Unies et ses États-membres appuient l’objectif du Sommet de Paris, d’atteindre 100 milliards de Droits de tirage spéciaux pour l’Afrique, grâce à la réallocation aux pays pauvres de 25% de DTS alloués aux pays riches ».

Au demeurant, une partie de cette réallocation pourrait contribuer à l’augmentation du capital de la Banque Africaine de Développement et de la Banque Mondiale.

Félix Tshisekedi a également souhaité que ces ressources exceptionnelles concourent à promouvoir plus vigoureusement l’entreprenariat des jeunes en Afrique, l’accès aux capitaux pour les petites et moyennes entreprises ainsi que l’économie verte.

Lire aussi

Partager

Articles récents