Kasaï-Oriental : Fortes tensions au sein de la ligue des jeunes de l’UDPS/ Tshisekedi

Par Ivan Honoré

Depuis la prise du pouvoir par l’UDPS/ Tshisekedi en 2019, plusieurs tensions sont observées en son sein, ce qui risque de la déstabiliser dans les jours à venir, et surtout pour les échéances électorales futures.

À l’instar de la fédération de l’UDPS du Kasaï-Oriental où les tensions sont devenues régulières entre les organes qui seraient nommés illégalement par le Président a.i du parti Jean Marc Kabund, sans la convocation du congrès en violation des statuts.

À Mbujimayi, c’est la deuxième fois que le Président de la ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient d’être désavoué par les présidents sectionnaires de la jeunesse de ce parti.

Dans un message signé ce jeudi 23 septembre, les dix présidents sectionaires réaffirment désavouer leur chef hiérarchique qu’ils accusent appartenir au parti politique rassemblement pour les démocrates Tshisekedistes (RDT) pour plusieurs griefs.

Joseph Mbikayi Mutombo est accusé d’avoir dédoubler les cellules et sections moyennant « l’argent mendié » et grâce aux relations ethnico-tribales et à la bénédiction de certains ennemis du parti présidentiel.

C’est ainsi qu’ils appellent la gouverneure intérimaire Jeannette Longa de ne plus traiter pour ce qui concerne la ligue des jeunes de l’Udps fédération de Mbujimayi avec Mbikayi Mutombo José, car d’après eux n’ayant plus qualité d’engager la ligue des jeunes de leur fédération.

Dans une déclaration datée du 17 février 2020, ces mêmes présidents sectionaires avaient déjà désavoué leur président José Mbikayi Mutombo pour les mêmes griefs.

Lire aussi

Partager

Articles récents