Rentrée scolaire 2021-2022 : Les menaces des enseignants face au silence du pouvoir

Par Ivan Honoré

Les syndicats des enseignants sur l’ensemble du territoire national menacent de boycotter la rentrée scolaire 2021-2022 si leurs doléances ne sont pas prises en compte par le gouvernement congolais avant la date proprement dite.

Après les provinces du Sud-Ubangui et de l’Ituri, cette fois-ci ce sont les enseignants du Sud-Kivu, Nord-Kivu, Maniema et Haut-Katanga qui viennent de hausser le ton face au silence du gouvernement et des promesses irréalisables.

D’après Bala Shamavu, intersyndical des enseignants du Sud-Kivu qui s’est prononcé au nom de ses pairs, le gouvernement doit entre autres, payer le deuxième et troisième paliers dans le barème salarial prévu dans le budget 2022 au taux de 400 dollars américains par mois et de supprimer les zones salariales en vue de permettre une rentrée scolaire 2021-2022 apaisée.

Ces derniers exigent le paiement de tous les enseignants nouvelles unités et Non payés ; de déployer dans l’immédiat la mutuelle de santé des enseignants dans les provinces respectives et de réactiver les écoles et bureaux gestionnaires désactivés dans la paie injustement.

A cet effet, ce syndicat des enseignants rappelle au gouvernement qu’il sera tenu seul pour responsable de toutes les perturbations qui en découleront et que cette déclaration est un préavi d’une grève.

Lire aussi

Partager

Articles récents