Effets de l’état de siège : l’UNC de Vital kamerhe s’enfonce un peu plus dans la crise

Par Gilbert Ngonga

Rien ne va plus au sein du parti de Vital kamerhe.

Les effets de l’état de siège décrété par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi dans les provinces du Nord-Kivu et en Ituri, pour lutter contre les violences perpétrés dans ces deux provinces situées à l’Est de la RDC sont diversement appréciés à l’Union pour la nation congolaise (UNC).

Pour l’actuel Secrétaire Général du parti cher à Vital kamerhe en prison, cette décision prise par Félix Tshisekedi est un « échec total ».

De sin côté, Aime Boji estime que la réaction de son successeur au Secrétariat du parti rouge blanc frise l’anti patriotisme, et appelle à soutenir cette mesure exceptionnelle jusqu’à l’éradication totale de l’insécurité.

« Je suis UNC, j’étais à Goma, à Beni et à Bunia… Qualifier l’état de siège d’un échec frise l’antipatriotisme. Le verre etant à moitié plein, soutenons l’état de siège jusqu’à l’éradication totale de l’insécurité.
« Fort heureusement, chaque réussite est l’échec d’autre chose », a t-il twitté.

Près de 6 mois, jour pour jour après son instauration, l’état de siège a été prorogé plusieurs fois par le Parlement.

Mais en dépit des mesures d’urgence et du pouvoir confié aux militaires, la situation sécuritaire sur le terrain semble empirer, ce qui exaspère la population.

Lire aussi

Partager

Articles récents