État de siège : Après Aimé Boji, Baudouin Mayo s’aligne à son tour derrière la décision de Tshisekedi

Par Gilbert Ngonga

Baudouin Mayo, ancien secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC) s’aligne à son tour derrière la mesure exceptionnelle du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, décrétant l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu, et en Ituri.

« L’état de siège n’est pas une baguette magique. Il est l’expression de la volonté du peuple congolais de pacifier l’Est du pays. Il est donc un processus et détermination. Ensemble derrière le Chef de l’état, nous y arriverons malgré les complicités internes. », a t-il twitté.

Cependant, les effets de l’état de siège décrété par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi pour lutter contre les violences perpétrés dans ces deux provinces situées à l’Est de la RDC sont diversement appréciés à l’Union pour la nation congolaise (UNC).

Pour l’actuel Secrétaire Général du parti cher à Vital kamerhe en prison, cette décision prise par Félix Tshisekedi est un « échec total ». Il a fait cette déclaration qui pour certains observateurs frise le patriotisme, dans un tweet au vitriol contre l’état de siège, avant de le supprimer.

De son côté, Aime Boji estime que la réaction de son successeur au Secrétariat du parti rouge blanc frise l’anti patriotisme, et appelle à soutenir cette mesure exceptionnelle jusqu’à l’éradication totale de l’insécurité.

Pour rappel, le Chef de l’État, Félix Tshisekedi avait déclaré au mois de mai dernier, l’état de siège face à l’aggravation des violences dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, qui ont fait des centaines de morts depuis plus de 20 ans.

Lire aussi

Partager

Articles récents