Refus d’accorder la liberté provisoire à Samih Jamal : l’ACAJ dénonce une « décision discriminatoire »

Par Olivier Rolland Tshimanga

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) est préoccupée par le refus de la Cour de Cassation d’accorder la liberté provisoire à Samih Jamal.

Selon cette association, la décision de la Cour de cassation relève de la discrimination dans la mesure où elle l’a accordée à Vital Kamerhe, co-prévenu de Samih Jamal.

« La Cour de Cassation a refusé, ce jeudi 23 décembre, d’accorder la liberté provisoire à M. SAMIH JAMAL, âgé de 80 ans. L’ACAJ DÉNONCE CETTE DÉCISION DISCRIMINATOIRE d’autant plus que la Cour l’a accordée à son co-prévenu (Kamerhe) en violation de sa jurisprudence constante! », a écrit Georges Kapiamba sur le compte twitter de l’ACAJ.

Pour rappel, la liberté provisoire a été accordée à Vital Kamerhe le 06 décembre dernier par la Cour de cassation pour des raisons d’ordre sanitaire et ce, sur le plan formel.

Lire aussi

Partager

Articles récents