Hold-up électoral de 2018, Ram, détournements…: Fayulu hausse le ton face à Tshisekedi

Par Gilbert Ngonga

C’est un climat très ostentatoire qui s’installe peu à peu dans la scène politique congolaise à l’approche des prochaines échéances électorales.

Martin Fayulu, ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de 1018, hausse le ton face à Tshisekedi en rapport avec le RAM, l’échec du programme 100 jours du chef de l’État, Félix Tshisekedi, et les détournements.

« Du «Congo Hold-up», en passant par le hold-up électoral de 2018 au hold-up du programme de 100 jours, et à l’escroquerie du RAM (Registre des Appareils Mobiles), sans oublier les détournements en tous genres, notamment les fonds destinés à la lutte contre la Covid-19 et à la paie des fonctionnaires, on peut aisément réaliser combien et comment notre pays est saigné à blanc par une minorité d’opportunistes, sans foi ni loi, dont la seule vocation est l’enrichissement illicite. », a t-il décrié dans son discours des voeux diffusé sur Twitter.

À en croire Martin Fayulu qui se revendique toujours président élu, »cette clique prend plaisir à tromper l’opinion avec des slogans creux et des promesses aussi longues que les kilomètres parcourus par Magellan dans le néant. ».

Lire aussi

Partager

Articles récents