Afriland Bank Cd : Triste fin de règne pour Patrick Kafindo,  la BCC prend acte de la désignation du nouveau comité de gestion

Par 24H.CD avec SCOOP RDC

Le feuilleton de positionnement à Afriland First Band CD est loin de se terminer. Les faucons congolais qui ont utilisé cette banque à travers son directeur général adjoint, le Congolais Patrick Kafindo,  pour leurs louches multiples opérations, ont une peur bleue dans le ventre de voir cette institution financière changer l’équipe dirigeante, au risque que les œufs pourris soient découverts et cassés pour donner une odeur nauséabonde.

Les accusations américaines et les alertes sur les combinaisons entre le  « sulfureux » Dan Gertler et cette banque en disent long ! Une parenthèse fermée à rouvrir prochainement…
Face à leurs intérêts en voie d’être secoués dans leur protection de blanchisseurs des capitaux, deux anciens proches du régime Kabila dont actuellement l’un est ministre d’Etat et l’autre conseiller à la présidence de la République, remuent ciel et terre pour que sieur Patrick Kafindo, directeur général adjoint d’Afriland First Bank CD remercié comme son titulaire qui est parti sans faire problème, ne soit pas bougé (lire l’article de Scooprdc ;net : Alerte d’Afriland First Bank CD : Patrick Kafindo Zongwe ne l’engage plus !).

Beaucoup de secrets des opérations de dignitaires de l’ancien régime tenus par ce dernier risquent d’être vite découverts et faire tâche d’huile. Des cadavres dans le placard…
Pour ainsi créer la zizanie et pérenniser leur pion Patrick Kafindo à la tête d’Afriland First Bank CD, ses protecteurs et complices ont recouru au président du Conseil d’administration, Jacques Nkenda, en vue de le monter contre ses collègues administrateurs, en contestant les résolutions de la réunion du Conseil d’administration tenue le 21 janvier dernier. Non seulement qu’il les a dénoncées auprès de la Banque centrale du Congo qui pourtant avait déjà pris acte de celles-ci, mais aussi il a présenté sa démission. Cet acte téméraire de Jacques Nkenda a été posé, apprend Scooprdc.net de sources proches du dossier, moyennant une grande somme d’argent en termes de millions de dollars américains pour discréditer les résolutions de cette réunion du Conseil d’administration.
Mais cela semble être un coup d’épée dans l’eau. Non sans raison, dans sa lettre du 02 février 2022 adressée aux administrateurs d’Afriland First Bank CD, le premier vice-président de la Banque centrale du Congo, Dieudonné Fikiri Alimasi, indique que « la Haute direction de la Banque  centrale du Congo a pris acte des résolutions du Conseil d’administration du 21 janvier 2022, en l’occurrence celles portant désignation des dirigeants de votre banque ».
Dossier à suivre !

Lire aussi

Partager

Articles récents