Loi électorale : mécontent « de la non prise en compte de ses propositions », Sesanga annonce des manifestations pacifiques

Par Fabrice Lukamba

Au cours d’une matinée politique tenue ce samedi 21 avril, le député national Delly Sesanga a demandé à la population d’être prête pour répondre aux appels à manifester, afin d’obtenir les meilleures élections en 2023. Car, a déclaré le président national du parti politique Envol, le début s’annonce déjà mal avec une loi électorale qui n’intègre pas la proposition relative à la publication des résultats Bureau de vote par Bureau de vote.

Selon lui, cette façon de faire les choses traduit la volonté du pouvoir de préparer une fraude électorale.

« Sensibilisons et mobilisons-nous contre la tentative de l’Union sacrée d’instaurer la fraude électorale en 2023. La publication des résultats de chaque Bureau, sur le lieu du vote est l’exigence de la transparence », a-t-il lancé aux militants présents dans cette matinée politique.

Delly Sesanga a ajouté que seules les bonnes élections permettront d’avoir des bons dirigeants, qui travailleront pour l’intérêt général.

Signalons que Delly Sesanga et ses collègues du groupe des treize (13) parlementaires qui avaient déposé la proposition de la nouvelle loi électorale, avaient boycotté une plénière de l’Assemblée nationale consacrée à l’examen de cette loi suite, selon eux, au manque du débat avant la levée des grandes options des réformes électorales.

Lire aussi

Partager

Articles récents