Guerre à l’Est : Au Sénat américain, des voix s’élèvent contre le Rwanda

Par Fabrice Lukamba

Le Rwanda est accusé de partout de soutenir le Mouvement du 23 mars (M23) dans les affrontements avec l’armée congolaise dans la partie Est de la République démocratique du Congo, plus précisément dans la province du Nord-Kivu. Dans la nuit de ce mardi 14 juin, le président de la Commission des relations étrangères du Sénat américain a condamné Kigali et demandé que toute la Communauté internationale se mobilise pour arrêter ce soutien.

« Le soutien rwandais aux rebelles du M23 qui attaquent les civils, les casques bleus de l’ONU et les FARDC dans l’est de la RDC est inacceptable. Le monde doit rester uni pour condamner ses actions », a déclaré le sénateur américain Bob Menendez à travers un message posté sur Twitter.

En outre, selon ce membre du Parti démocrate de l’ancien Président américain Barack Obama, des enquêtes doivent aussi être menées pour poursuivre les auteurs des crimes déjà commis dans cette contrée.

« L’ONU doit immédiatement enquêter et demander des comptes aux responsables », a-t-il exigé.

Il sied de rappeler que des affrontements se sont poursuivis entre les FARDC et le M23 du 12 au 13 juin dans la Cité de Bunagana, toujours au Nord-Kivu. D’après certaines informations livrées à 24h.cd par des sources sécuritaires, cette Cité serait déjà passée sous contrôle du M23.

Lire aussi

Partager

Articles récents