Des menaces à l’endroit de la Communauté Tutsi : le BCNUDH réagit

Par Fabrice Lukamba

Selon le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH), la Communauté Tutsi en République démocratique du Congo fait actuellement l’objet de plusieurs menaces de la part de certaines personnes bien connues. Cette agence de l’ONU aux droits de l’homme a exprimé ses inquiétudes quant à cette situation qui, d’après elle, n’est pas de nature à favoriser la cohésion nationale, surtout en ce moment où le pays fait face aux attaques des forces négatives dans la partie Est.

« Malgré les appels au calme, à la retenue et préserver la cohésion nationale par les autorités congolaises, le BCNUDH a pris connaissance de vidéos d’individus clairement identifiés appelant à s’en prendre à des personnes et leurs biens (…) sur base de leur appartenance ethnique (Tutsis) ou supposément nationale. À la suite de ces appels, d’autres vidéos commencent à circuler, montrant des individus, armés de machettes et gourdins, menaçant de passer à l’action », s’est inquiété le BCNUDH à travers un message posté sur Twitter ce dimanche 19 juin.

Le gouvernement congolais a réagi au message du BCNUDH, en faisant savoir que les services spéciaux de l’État seraient déjà à pied d’œuvre pour identifier les auteurs desdites menaces et les punir.

« Le Gouvernement à travers ses services spécialisés notamment la police est sur les traces de tous ceux qui menacent de s’en prendre aux Tutsis. Dès qu’ils seront appréhendés ils subiront la rigueur de la loi. Ne faisons pas d’amalgame et préservons la cohésion nationale », a déclaré le ministre de la Communication, Patrick Muyaya, ce même dimanche.

À travers un communiqué partagé parvenu à 24h.cd le jeudi dernier, le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba, avait rejeté des allégations du mouvement du 23 mars (M23) selon lesquelles le parti au pouvoir serait le principal auteur de ces menaces à l’endroit de la Communauté Tutsi.

« L’UDPS dénonce les imputations mensongères du M23 (…) », disait Augustin Kabuya.

Il sied de rappeler que les Tutsis font partie des populations Banyarwandas et Barundi résidant au Rwanda, en Ouganda, et au Burundi. Quelques-uns d’entre eux se sont retrouvés à l’Est de la RDC, après avoir fui le génocide rwandais en 1994. Et aujourd’hui, leur pays d’origine, le Rwanda, est accusé par les autorités congolaises d’agresser la République démocratique du Congo via le mouvement du 23 mars (M23).

Lire aussi

Partager

Articles récents