Nord-Kivu : L’exécutif provincial interdit l’importation et l’exportation des marchandises via Bunagana

Par Olivier Rolland Tshimanga

Le gouvernement militaire de la province du Nord-Kivu vient de prendre une mesure conservatoire relative à l’importation et à l’exportation des marchandises via le poste frontalier de Bunagana qui est actuellement sous occupation des terroristes du M23 et leurs alliés Rwandais.

Dans un communiqué officiel du gouvernement provincial dont une copie est parvenue et scrutée par 24H.CD, l’exécutif militaire insiste et précise que : « toute personne dont la marchandise, de quelque nature que ce soit entrerait par ce poste frontalier sera considérée comme fraudeur-collaborateur de l’ennemi et subira la rigueur de la Loi », peut-on lire.

Par ailleurs, le gouvernement du Nord-Kivu demande aux services œuvrant aux frontières, notamment la DGDA, l’OCC, le PNHF et la DGM de prendre contact avec leurs homologues des services Ougandais enfin de faciliter l’exécution de cette mesure et ce, en attendant les dispositions du pouvoir central.

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu précise tout de même que les effets de cette mesure cesseront à partir du moment où la cité de Bunagana sera reprise par les FARDC qui d’ailleurs, sont à pied d’œuvre pour restaurer l’intégrité territoriale ainsi que l’autorité de l’État.

Lire aussi

Partager

Articles récents