RDC: la MONUSCO appelle à la poursuite des auteurs de discours de haine

Par Fabrice Lukamba

Pour la Représentante spéciale du secrétaire général des Nations-Unies en RDC, des discours de haine et l’incitation à l’hostilité constituent des infractions pénales. Elle a demandé aux autorités congolaises de traduire en justice toutes les personnes auteures de ces agissements.

« (…) Bintou Keita, exprime sa profonde inquiétude quant à la recrudescence des messages de haine et l’incitation à l’hostilité en République démocratique du Congo », peut-on lire dans un message de Bintou Keita partagé à 24h.cd ce lundi 20 juin.

« La Représentante spéciale rappelle que les incitations à la haine, la violence et l’hostilité constituent des infractions au droit pénal congolais et au droit international. Elle invite les autorités à initier des poursuites contre leurs auteurs, quels qu’ils soient », poursuit le même communiqué.

Bintou Keita a par ailleurs déclaré que dans le contexte actuel d’attaques régulières contre les forces de sécurité nationales et les Casques bleus, « les citoyens congolais, quelles que soient leurs origines, doivent se réunir autour de leur armée, leurs autorités et leurs alliés. La stigmatisation d’une partie de la communauté nationale sape l’indispensable cohésion nécessaire pour faire face ».

Selon certaines informations qui ont circulé sur les réseaux sociaux, suite aux tensions entre la RDC et le Rwanda, les ressortissants rwandais en RDC et la Communauté Tutsi seraient en train de recevoir des menaces de la part de certaines personnes bien connues.

Lire aussi

Partager

Articles récents