RDC : Le gouvernement contre des menaces faites aux ressortissants Rwandais

Par Olivier Rolland Tshimanga

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Maitre Daniel Aselo Okito wa Nkoy a, au cours d’une communication du gouvernement congolais en direct de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), le dimanche 19 juin dernier, annoncé des mesures importantes prises par Kinshasa, face à la situation de guerre qui prévaut dans l’Est de la République Démocratique du Congo, lors du dernier Conseil Supérieur de la Défense.

« Il est strictement interdit à toute personne civile de porter les vêtements de l’armée ou de la police », a fait savoir le patron de la sécurité nationale.

Daniel ASELO a, dans sa communication, martelé que les récalcitrants seront déférés au cachot sans procédure penale. Et à ce sujet, des instructions claires ont été données aux services des renseignements, ceux de la police et même ceux de l’armée.

La ministre d’État, Ministre de la Justice a été saisie pour instruire les magistrats de s’impliquer dans ce sens.

L’appel a surtout été lancé aux responsables des partis politiques pour pouvoir sensibiliser leurs membres afin de tenir leurs réunions et manifestations au sein de leurs sièges respectifs et non dans la rue.

Le gouvernement invite les congolais à ne pas tomber dans le piège de l’ennemi en recourant à des actes ignobles, allusion faite aux incidents isolés survenus dans le territoire de Kalima et dans la ville de Kinshasa où quelques ressortissants Rwandais ont été agressés par la population congolaise.

Lire aussi

Partager

Articles récents