Renforcement du Systeme de Santé de la RDC : Une délégation du Fonds Mondial chez Jean-Jacques Mbungani

Par Olivier Rolland Tshimanga

Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani a échangé avec une délégation du Fonds Mondial sur le Renforcement du Système de Santé de la RDC, en vue de faire face aux pandémies et épidémies futures, le jeudi 23 Juin 2022 en son cabinet de travail à Kinshasa.

Conduite par Mr Nicolas Farcy, gestionnaire de Portefeuille pour le Fonds Mondial de lutte contre le VIH, la Tuberculose et le Paludisme, cette délégation a salué la coopération et l’engagement du Ministre Jean-Jacques Mbungani à faire évoluer les discussions sur les activités à réaliser et celles relatives aux fonds à mobiliser.

« Nous avons eu la chance d’échanger avec son Excellence Monsieur le Ministre, avec qui nous avons abordé certains sujets : D’abord, la situation de la pandémie de COVID-19 en RDC , des différents progrès qui ont été enregistrés aussi bien sur la vaccination mais aussi sur les capacités du pays à tester et à traiter les congolaises et les congolais qui sont atteints du COVID », a indiqué Nicolas Farcy.

Et d’ajouter : « Nous avons aussi discuter du financement du Fonds Mondial et de comment arriver à orienter ce financement afin de lui donner plus d’impact possible et afin de renforcer le système de santé, notamment dans le cadre des prochaines pandémies qui pourraient survenir dans le pays ».

Cette délégation du Fonds Mondial s’est félicitée de l’esprit coopératif du Ministre congolais de la Santé, Dr Jean-Jacques Mbungani.

« La position du Ministre a été une position de coopération et le Fonds Mondial a toujours investi des Fonds en République Démocratique du Congo. Nous avons donc eu une discussion d’ordre programmatique et avons réfléchi ensemble sur des interventions à mettre en œuvre. Nous avons aussi discuté sur les fonds à mobiliser », a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre : « Dans le cadre de la coopération qui est la nôtre, le Fonds Mondial est aujourd’hui le premier bailleur en santé pour le pays, avec plus de 300 millions de dollars investis chaque année. Dans ce cadre, nous sollicitons aussi des autorités gouvernementales d’investir dans le secteur de la santé, dans le cadre de notre politique de cofinancement. Et sur ce point, le Ministre a aussi répondu positivement pour voir quels seraient les investissements que le pays pourrait effectuer, notamment dans le cadre d’achat d’intrants, des médicaments et des tests pour lutter contre les 3 maladies les plus tueuses aujourd’hui en République Démocratique du Congo, à savoir la Tuberculose, le Paludisme et le VIH-SIDA », a renchéri le chef de la délégation du Fonds Mondial, Nicolas Farcy.

Il sied noter que le Fonds mondial est une fondation à but non lucratif destinée à attirer, mobiliser et investir des ressources supplémentaires pour mettre fin aux épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme à l’appui de la réalisation des Objectifs de développement durable établis par les Nations unies.

Lire aussi

Partager

Articles récents