Situation sécuritaire à l’est : Félix Tshisekedi, pacifique jusqu’à la lie

Par Olivier Rolland Tshimanga

Malgré la détérioration de la situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC depuis plusieurs semaines, marquée notamment par l’occupation du poste frontalier de Bunagana par les terroristes du M23, soutenus par le Rwanda, le Président Tshisekedi se veut être pacifique et compte marcher sur cette voie jusqu’au bout pour retrouver la paix tant recherchée il y a pratiquement deux décennies.

Au cours de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres du vendredi 24 juin dernier, le Chef de l’État congolais a affirmé que pour l’instauration de la paix dans la partie orientale de la RDC, la voie diplomatique demeure l’option idéale et privilégiée, sauf pour ceux des groupes armés considérés comme terroristes.

C’est la Ministre de la Culture, arts et patrimoine, Catherine Kathungu Furaha, faisant l’intérim du Ministre en charge de la Communication et Médias, Patrick Muyaya (empêché), qui l’a fait savoir dans le compte rendu de cette réunion gouvernementale.

« Tout en réaffirmant sa ferme volonté d’instaurer une paix durable à l’Est de notre pays et sans porter préjudice aux efforts déployés sur le terrain par nos forces de défense et de sécurité qu’il félicite de manière très soutenue, le Président de la République a fait observer que la voie diplomatique demeure l’option idéale et privilégiée, sauf pour ceux des groupes armés considérés comme terroristes et pour lesquels la voie militaire reste comme la seule option », a-t-elle rapporté.

Par ailleurs, le Chef de l’État a chargé la Ministre d’État, Ministre de la Justice et garde des sceaux, à mener des enquêtes approfondies sur tous les prétendus actes des violences communautaires en rapport avec la guerre de l’Est du pays.

Au cours de cette même réunion, Félix Tshisekedi a également instruit le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, décentration et affaires coutumières à veiller à la sécurisation physique de toutes les communautés qui ont choisi la RDC comme deuxième patrie.

L’occasion faisant le larron, le Président de la RDC a exhorté toutes les communautés à promouvoir un climat d’harmonie, de dialogue et de compréhension dans un esprit d’intérêt, car, selon lui, « aucune communauté ne peut se suffire de vivre en elle-même et vivre en vase clos ».

Lire aussi

Partager

Articles récents