Instabilité à l’Est : Bintou Keita saisit officiellement le Conseil de sécurité

Par Fabrice Lukamba

Selon la cheffe de la MONUSCO, l’instabilité à l’Est de la République démocratique du Congo, plus particulièrement dans la province du Nord-Kivu, pourrait s’aggraver si rien n’est fait. Ce mercredi 29 juin, Bintou Keita a sollicité la forte implication du Conseil de sécurité des Nations-Unies pour mettre fin à cette situation.

Elle s’est exprimée ainsi
devant le Conseil de sécurité, lors de la présentation de l’évolution de la situation globale en République Démocratique du Congo.

« La situation sécuritaire l’est à de la République Démocratique du Congo s’est malheureusement beaucoup détériorée, en raison notamment de l’intensification des attaques du Mouvement du M23 (…). Toutefois, il est impératif que le Conseil redouble ses efforts en faveur d’une dé-escalade rapide de la situation et du désarmement sans condition du M23 », a déclaré Bintou Keita dans un communiqué parvenu ce jour à 24h.cd.

Malgré des appels leur lancés par l’Union africaine (UA) et les Nations-Unies pour arrêter les hostilités et rejoindre le Programme Désarmement Démobilisation Relèvement Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS), les groupes armés dont le M23, continuent toujours de commettre des exactions dans cette partie du pays.

Lire aussi

Partager

Articles récents