RDC: Kamerhe dans la peau d’un pardonneur

Par Fabrice Lukamba

C’est un Vital Kamerhe vu très différent de celui que d’aucuns auraient imaginé. Le mardi 28 juin, après son entretien avec le Chef de l’État, l’ancien directeur de Cabinet de Félix Tshisekedi s’est montré « gentil » envers tout le monde, malgré le dossier judiciaire dont il vient de sortir, il y a quelques jours. Il a d’ailleurs souligné que ce qui le préoccupe, ce n’est pas cette ancienne page « sombre » de l’histoire de sa carrière politique, mais l’avenir de son pays.

« Quelle que soit l’épreuve qu’on endure, cette épreuve doit être en dessous de ce qu’on est déterminés à donner à la nation, à la patrie, à la Communauté. C’est en cela que nous allons gagner », a-t-il déclaré devant la presse.

Et d’ajouter : « Pour moi, j’ai appris beaucoup de choses en prison (…) ».

Notons que c’était la première apparition publique de Vital Kamerhe après son acquittement par la justice.

Vital Kamerhe, rappelons-le, a été acquitté par la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe le jeudi 23 juin dernier. Le président de de l’Union pour la nation congolaise (UNC) avait été condamné à 20 ans des travaux forcés pour détournement des fonds destinés à la réalisation du Programme dit de « 100 jours ». Sa peine avait été ensuite réduite à 13 ans de prison après avoir interjeté l’appel.

Lire aussi

Partager

Articles récents