Processus électoral : La Société Civile et les ONG des droits de l’homme s’imprègnent de l’état de lieu du travail de la CENI

Par Olivier Rolland Tshimanga

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima a échangé avec une délégation du Consortium Démocratie et Droits de l’Homme, le jeudi 21 juillet 2022, au siège de la centrale électorale, dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

La délégation des ONG des droits de l’homme a été conduite par le Coordonnateur National de la Nouvelle Société Civile Congolaise, Jonas Tshiombela Kabena.

Se livrant à la presse à l’issue de l’audience leur accordée par le Président de la CENI, Jonas Tshiombela a expliqué le mobile de leurs échanges.

« Nous sommes venus pour nous imprégner de l’état de lieu du travail de la CENI, essentiellement du processus électoral déclenché depuis quelques mois dans notre pays ; mais également présenter le consortium, son champ d’intervention, sa mission auprès de la CENI. Car, dans le travail que la CENI est en train de mener, il y a une bonne partie des tâches qui incombent à la société civile. Ce qui explique évidemment le sens de notre démarche, celle d’échanger d’abord des informations afin de nous mettre à jour sur l’agenda de la centrale électorale », a-t-il renseigné.

Par ailleurs, le Président de la nouvelle société civile congolaise a salué les avancées significatives enregistrées jusque-là, par l’équipe de la CENI dirigée par Denis Kadima.

« Il y a la cartographie qui touche à sa fin, l’enrôlement qui s’annonce, les innovations qui y sont contenues. Bref, tout cela nécessite l’implication de tous et nous avons pensé venir nous abreuver à la source pour obtenir des vraies informations de manière à les relayer auprès de la communauté. Des informations fiables au lieu de prêter foi aux rumeurs ou celles des réseaux sociaux. Voilà ce qui nous a amenés à rencontrer le Président de la CENI et son équipe pour nous projeter dans les échéances qui vont suivre après, dans la suite de l’organisation des élections que nous souhaitons tous paisibles pour notre pays », a-t-il poursuivi.

Jonas Tshiombela s’est dit satisfait de cet entretien avec le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima.

« Nous avons posé pas mal des questions en lien notamment avec la sécurité, l’implication de la diaspora et comment va se dérouler l’enrôlement, les cartes d’identité, etc. Nous en sortons satisfaits tout en promettant d’y revenir au cas où nous serons encore face aux zones d’ombre », a-t-il déclaré en termes de conclusion.

Il convient de noter que la composante société civile est l’un des organes qui constituent l’équipe de la CENI. Elle intervient dans des questions électorales pour faciliter la tenue des scrutins inclusifs, transparents et apaisés.

Lire aussi

Partager

Articles récents