RDC : le regroupement politique AAB boycotte le Cadre de concertation de la CENI

Par Fabrice Lukamba

Plateforme politique au sein du Front commun pour le Congo (FCC) de l’ex- président de la République Joseph Kabila, l’Action alternative pour le bien-être et le changement (AAB) invite tous ses membres à ne pas prendre part au Cadre de concertation lancé par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Dans une lettre consultée par 24H.CD ce jour, ce regroupement politique déclare que participer à ce Cadre de concertation, c’est cautionner les erreurs « prévisibles » d’une CENI « non consensuelle ».

« Ce cadre de concertation risque d’être une instance au travers laquelle le CENI décriée va faire justifier ses difficultés, erreurs et tricheries. Elle risque à la fin de faire porter la responsabilité à toutes les organisations membres de cette structure », a-t-on lu dans cette correspondance signée par le président de AAB, monsieur Balamage N’kolo Boniface.

« Ainsi, participer à cette structure va à l’encontre de la position du regroupement et de notre plateforme politique, le Front commun pour le Congo (FCC) », poursuit la même lettre.

Pour rappel, la CENI a initié ce Cadre de concertation pour échanger avec tous les partis politiques et les organisations de la société civile, en vue de travailler ensemble sur des stratégies à mettre en place pour la bonne tenue des élections en 2023. Les premiers échanges entre elle et les délégués des partis politiques ainsi que les acteurs de la société civile, ont eu lieu le 16 juillet dernier à la Salle des spectacles du Palais du peuple.

Lire aussi

Partager

Articles récents