MONUSCO : les casques bleus auteurs d’une bavure à la frontière RDC/Ouganda aux arrêts

Par Fabrice Lukamba

La scène a surpris plusieurs personnes. Ce dimanche 31 juillet, quelques éléments de la force onusienne ont forcé le passage au poste-frontière entre la République démocratique du Congo et l’Ouganda, en tirant à bout portant. Consternée, la cheffe de la MONUSCO a annoncé l’arrestation des auteurs de cette grave bavure.

Dans un communiqué publié ce jour, Bintou Keita a signalé que les pays d’origine de ces militaires ont été également saisis pour que d’autres sanctions leur soient infligées.

« (…) Madame Bintou Keita, est profondément choquée et consternée par ce grave incident. Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises », peut-on lire dans ce communiqué.

« Les contacts ont été également établis avec le pays d’origine de ces militaires pour qu’une procédure judiciaire soit initiée urgemment avec la participation des victimes et des témoins, afin que des sanctions exemplaires soient prises dans les meilleurs délais », dit le même communiqué.

Selon la MONUSCO, cet incident a coûté la vie à plusieurs personnes ; il y a eu également plusieurs blessés.

Lire aussi

Partager

Articles récents