RDC : Marthe Odio, première femme aux commandes du Conseil d’État

Par Fabrice Lukamba

Une femme va désormais diriger le Conseil d’État en République démocratique du Congo. Il s’agit de la magistrate Marthe Odio Nonde. L’Ordonnance portant sa nomination a été lue le samedi 30 juillet sur la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC).

Dans une communication faite ce dimanche sur Twitter, le Conseil d’État a indiqué que madame Marthe Odio était jusque-là présidente consultative.

« Jusque-là présidente de la section consultative, Madame Marthe Odio remplace le professeur Félix VUNDUAWE à la tête du Conseil d’État », a fait savoir le Conseil d’État.

La magistrate Marthe Odio remplace à ce poste le professeur Félix VUNDUAWE te PEMAKO.

Le même samedi, le chef de l’État Félix Tshisekedi a signé plusieurs autres ordonnances portant organisation judiciaire avec des grands changements au sein d’autres juridictions.

Le Conseil d’État, rappelons-le, est une juridiction suprême de l’ordre administratif qui a pour mission de statuer définitivement et de trancher, soit en premier et dernier ressort, soit en appel, soit en cassation et par voie d’autorité, les litiges opposant les parties et relevant de sa compétence.

Lire aussi

Partager

Articles récents