RDC : avec regret, la MONUSCO accepte l’expulsion de Mathias Gillmann

Par Fabrice Lukamba

La réponse de la MONUSCO n’a pas tardé après la demande du départ de son porte-parole par le gouvernement congolais. Dans un communiqué parvenu à 24H.CD ce jour, la mission onusienne a dit accepter cette demande.

Cependant, la MONUSCO a déclaré que c’est avec un grand regret qu’elle a pris acte de cette décision.

« La MONUSCO prend acte et regrette profondément la décision du gouvernement de la République démocratique du Congo de demander à un membre de son personnel de quitter le pays », peut-on lire dans ce communiqué.

Par ailleurs, la MONUSCO a indiqué qu’elle va tout de même poursuivre sa collaboration avec le gouvernement congolais.

« La Mission s’engage à continuer de travailler aux côtés de la population et des autorités congolaises pour mettre en œuvre le mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité », poursuit le même communiqué.

Selon Kinshasa, rappelons-le, sa décision se justifie par le fait que certains propos et certaines attitudes de Mathias Gillmann ne sont pas de nature à favoriser le climat de paix au pays.

Lire aussi

Partager

Articles récents