Activisme du M23 : Lutundula demande l’application de recommandations de l’EAC, de l’ONU et du Sommet de Luanda

Par Fabrice Lukamba

Le vice-premier ministre, ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala pen’Apala, a pris part, le mercredi 31 août dernier, à la réunion virtuelle du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA).

Dans son intervention, il est revenu sur l’instabilité dans la partie Est de la RDC et a fait voir que le Mouvement du 23 mars (M23) qui contribue à ce climat sécuritaire volatile, continue ses activités, malgré les différents appels à la cessation des hostilités lui lancés.

Face à cet activisme du M23, Christophe Lutundula a demandé que les différentes recommandations issues du processus de Nairobi, de la feuille de route de Luanda et celles prises par les Nations Unies, soient directement appliquées, en vue de la restauration définitive de la paix dans cette partie du pays.

« C’est pourquoi, il est impérieux et urgent d’appliquer les principes énoncés dans les communiqués de deux Conclaves des chefs d’État de la CAE à Nairobi et dans celui du Conseil de sécurité de l’ONU du 2 juin dernier, et de réaliser les actions prévues dans la feuille de route de Luanda, afin d’ouvrir les vraies perspectives d’une paix, d’une sécurité et d’une stabilité durables à brève échéance à l’Est de la RDC (…) », a-t-il déclaré.

Accusé d’être soutenu par le Rwanda, le M23 occupe actuellement la cité de Bunagana, dans la province du Nord-Kivu.

Lire aussi

Partager

Articles récents