Kwamouth : Fayulu alerte sur l’aggravation de la situation et dénonce une main noire derrière

Par Fabrice Lukamba

À en croire l’opposant Martin Fayulu, l’insécurité créée par le conflit entre les Teke et Yaka à Kwamouth, dans la province du Maï-Ndombe, a atteint des propositions inquiétantes, au point d’affecter d’autres territoires voisins. Il déclare qu’il y a une main cachée derrière cette situation.

Dans un message publié ce lundi 19 septembre, dont une copie est parvenue à 24H.CD, il a invité tout le monde à prendre cette situation au sérieux.

« Prenons cette situation au sérieux car, en effet, il est incompréhensible que ce que certains avaient vite qualifié de conflits ethniques puisse, tel un cancer, se propager aussi rapidement, en dehors de Kwamouth, avec à la clé de crimes atroces », s’est exprimé le président du parti politique EciDé.

Et d’enchaîner : « il y a effectivement quelque chose d’anormal dans cette situation. Et beaucoup d’indices semblent nous orienter vers une opération structurée et commanditée de déstabilisation de notre pays. Car, certains villageois confirment la présence de personnes étrangères à cette région. Il y a donc une main noire derrière ces actes ignobles ».

Ce conflit a fait plus de 30 morts et provoqué le déplacement massif de la population.

Le week-end dernier, le chef de l’État a échangé avec les chefs coutumiers Teke et Yaka, afin d’accueillir leurs avis concernant la résolution de cette crise.

Lire aussi

Partager

Articles récents